L’Institut Culturel Italien participe à la onzième édition du Festival International des Bandes Dessinées d’Alger du 2 au 6 octobre 2018 avec le graphic journalism et ses majeurs représentants Laura Scarpa, Claudio Calia, Lorena Canottiere, Takoua Ben Mohamed.

Ce genre littéraire utilise les bandes dessinées pour décrire la réalité, raconter la chronique en utilisant des méthodes journalistiques comme l’enquête, l’observation, la comparaison des documents, des entretiens, des photos. Souvent il est publié sur les journaux et les quotidiens en forme de rapporte ou bien il est publié comme un ouvrage, un livre. Les dessins ont le pouvoir d’attirer l’attention des lecteurs d’une façon directe et transmettre messages importants, parfois en sensibilisant le public sur des thèmes sociopolitiques.

Laura Scarpa (1957), dessinatrice et illustratrice italienne, a fondé la « Scuola di Fumetto e Animals » pour Coniglio Editore. Depuis les années 80, elle a travaillé pour plusieurs magazines et a dessiné des personnages célèbres comme Moll Flanders (1979) ou Martina (1987). De plus, l’artiste a créé avec l’argentin Carlos Trillo la série Come La Vita publiée non seulement en Italie mais aussi en Allemagne, aux Pays-Bas et en France. A partir 2011, elle dirige la ascuoladifumetto-online.com, la première école de bande dessinée italienne en ligne qui vient compléter l’enseignement traditionnel en classe. En 2012, elle institue et dirige l’association culturelle à but non lucratif ComicOut, dont le but est la promotion, la diffusion et une meilleure connaissance de la bande dessinée, comme langue et comme un art autonome. Laura Scarpa, en plus d’être dessinatrice et illustratrice, est aussi l’auteur et l’éditeur de plusieurs livres, toujours dans le contexte de la bande dessinée et du scénario. Parmi les bandes dessinées: Moll Flanders, Laura Scarpa, Antonio Tettamanti ; collection Grandi fumetti Ottaviano, Edizioni Ottaviano, 1979, Venturina veneziana; collection I racconti delle nuvole, L’Isola Trovata, 1980, Amori lontani, Kappa Edizioni; Caffè a colazione, Coniglio Editore. Parmi les essais: Praticamente fumetti. Piccolo manuale per diventare autori, Mare Nero editore; L’arte della sceneggiatura, Coniglio Editore, 2006; Silvia Ziche. Tra paperi e amori lo specchio deformante, Laura Scarpa, Andrea Leggeri, Coniglio Editore, 2010; Claudio Villa. Il maestro del nuovo realismo a fumetti: da Tex ai Supereroi, Laura Scarpa, Alessio Trabacchini, Claudio Villa, Coniglio Editore; Fumetto Facile. Manuale per ragazzi, Laura Scarpa, Comicout, 2017; Angelo Stano, il Maestro di Dylan Dog, Angelo Stano e Laura Scarpa, Comicout 2017; Aldo Di Gennaro, l’avventura e la luce, Comicout 2018; Il mio diario di viaggio – livre à dessiner, Erica Bulgheroni e Laura Scarpa, Comicout, 2018.

 

Claudio Calia a soigné de 2004 à 2010 les anthologies des bandes dessinées indépendants italiens Sherwood Comix: Comix Against Global War, Vite Precarie, Fortezza Europa, Resistenze, Zero Tolleranza, Sherwood Comix, Global Warming. Pour la maison d’édition Becco Giallo il a réalisé Porto Marghera. La legge non è uguale per tutti, È Primavera. Intervista ad Antonio Negri, Una questione democratica (2012), Piccolo Atlante Storico Geografico dei Centri Sociali Italiani (2014) et Leggere i fumetti. Dagli Avengers a Zerocalcare, una prima guida per chi vuole cominciare a leggere i fumetti (2016). À côté de l’activité d’auteur, il s’occupe aussi de celle de diffuseur du langage des bandes dessinées, il est president de l’association Oblò – APS ; il est parmi les premiers auteurs italiens de graphic journalisme et pour realiser son dernier livre Kurdistan. Dispacci dal fronte iracheno, il a séjourné en Iraq avec le personnel humanitaire de la ONG Un Ponte Per.

Lorena Canottiere a commencé à travailler comme autrice des bandes dessinées pour Il Corrierino, Schizzo presenta, Mondo Naif, ANIMAls, Slowfood, La lettura pour Il Corriere della Sera, Internazionale. Elle a participé à plusieurs expositions des bandes dessinées: “Nuvole” à Cremona, “Fumetti di frontiera” à Aosta, “Fumetta. Le autrici del moderno fumetto italiano” à Spinea, “Futuro anteriore” à Napoli. Elle est parmie les invités officiels pour ce qui concerne les plus importants festivals internationaux des bandes dessinés, par exemple le FICOMIC de Barcelone, la Semana Comiquera de Madrid, le Bilbolbul à Bologne. Ses derniers livres sont Oche. Il sangue scorre nelle vene pour Coconino Press, Marmocchi publié en Espagne, France, German et Italie pour Diablo Edizioni, Verdad publié par Coconino Press, en Autriche par Bahoe Books et en France da Ici Meme.

Takoua Ben Mohamed est née à Douz en Tunisie en 1991 et a grandi à Rome depuis l’enfance. Elle est une artiste qui s’occupe du genre graphique journalisme. Ses bandes dessinées traitent des thèmes sociopolitiques comme le racisme, l’immigration, l’islamophobie, la lutte contre la violence sur les femmes et les droits humains, pour encourager le dialogue entre les cultures. Elle a fait des études en cinéma d’animation auprès de la Nemo Academy of Digital Arts de Florence. Actuellement elle étudie journalisme à Rome; Takoua Ben Mohamed est autrice du catalogue Woman Story et du livre de bandes dessinées Sotto il velo par la maison d’édition Becco Giallo. À l’âge de quatorze ans elle a créé le blog Il fumetto intercultura grâce aux études en journalisme et aussi avec les activités culturelles et de bénévolat, en collaborant avec les universités italiennes et étrangères, les écoles et les associations. Elle organise beaucoup de conférences et des expositions et elle a été récompensée par le prix Moneygram Award 2016 délivré par le Président de la Chambre des Députés. Aujourd’hui elle collabore avec les salles de rédaction Rete Near Antidiscriminazione de l’UNAR, Riccio Capriccio, et la société de production Fargo Entertainment.